Facebook cesse de censurer l’hypothèse d’une origine humaine du Covid

 

L’ARTICLE :

Facebook cesse de censurer l’hypothèse d’une origine humaine du Covid: «Ce que les plateformes appellent ”modérer” peut verser dans l’arbitraire»

Le Figaro – Par Arnaud Benedetti – Publié le 02/06/2021 à 10:07, mis à jour le 02/06/2021 à 18:12

FIGAROVOX/TRIBUNE – Après avoir longtemps censuré les publications évoquant une possible origine humaine du Covid-19, Facebook s’est rétracté. La «modération» par les plateformes obéit à des présupposés idéologiques, analyse Arnaud Benedetti.

Les réseaux sociaux sont paradoxaux ; ils ont commencé leur vie comme une promesse de liberté, accompagnant mécaniquement toutes les voix, frayant sur toutes les voies, faisant advenir bien des sans-voix à une existence aussi furtive qu’inespérée. Ils ont relevé le couvercle de la soupière de l’entre-soi pour le pire et pour le meilleur. Les voilà désormais comme effrayés par leur propre audace, se cabrant sous l’injonction de leurs initiateurs et fondateurs, à l’idée d’être rattrapés par une forme de réel qu’ils dénient et ne voudraient pas voir. Les magnats 2.O des plateformes sociales se veulent «cool», «inclusifs», pourfendeurs des hydres conspirationnistes, amis de la vérité. Ils n’en demeurent pas moins des magnats, à l’instar de leurs lointains prédécesseurs. Ce sont des citizens Kane dont l’idéalisme originel se corrode à l’épreuve de leurs intérêts de dominants.

Lire la suite de l’article : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/revirement-de-facebook-sur-l-origine-du-covid-la-moderation-des-plateformes-verse-parfois-dans-l-arbitraire-20210602

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 355