Droit à l’enfant ou droit de l’enfant

Commentaire. Droit à l’enfant ou droit de l’enfant, c’est cela qu’il va falloir choisir.

La généralisation de la PMA pour les femmes et les hommes homosexuels va entraîner la naissance de très nombreux enfants qui n’auront soit pas de père, soit pas de mère. Mais statistiquement nous savons qu’il y aura surtout des enfants sans père.

Cela pose un réel problème.

Perdre son père ou sa mère d’accident ou de maladie, être abandonné par son père (ou sa mère), ce sont des choses qui peuvent arriver, des accidents de la vie.

Mais ces enfants-là n’auront pas de père (ou de mère) et quoi qu’ils fassent il n’y aura pas de solution. Pas moyen d’avoir un nom, une photo, une histoire.

C’est une amputation totale des origines.

Bien sûr, de nombreux couples homosexuels auront la joie d’être parents, mais qui pense à ces enfants amputés du droit d’avoir deux parents ? Un de chaque sexe.

Et comment ces enfants pourront-ils reprocher à leur unique parent ce manque ? Au risque de les mécontenter et de les perdre.

Pire, ils n’arriveront peut-être même pas à capter ce manque en eux.

Il faut être clair, la PMA c’est une forme de maltraitance organisée et légalisée.

Une amputation pure et simple.

Pour l’avenir de notre humanité il est important de remettre l’intérêt de l’enfant au coeur des décisions. Ici nous n’y sommes pas. L’égoïsme et le narcissisme planent.

 

 

L’ARTICLE :

“Droit à l’enfant”, disparition du père, bébés “OGM”… Les arguments des anti-PMA “pour toutes” passés au crible

France Télévisions – Vincent Daniel

Le gouvernement s’est engagé à ouvrir la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes dans le cadre de la révision des lois bioéthiques. 

Ouverture de la PMA à toutes les femmes : y a-t-il un risque de pénurie de sperme ?

L’annonce a réveillé les opposants. Le gouvernement doit proposer l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et les femmes seules dans le cadre de la révision des lois bioéthiques.

Lire la suite de l’article : http://www.francetvinfo.fr/choix/droit-a-l-enfant-disparition-du-pere-bebes-ogm-les-arguments-des-anti-pma-pour-toutes-passes-au-crible_2415709.html#xtor=EPR-51-[droit-a-l-enfant-disparition-du-pere-bebes-ogm-on-a-passe-au-crible-les-arguments-des-anti-pma-pour-toutes_2448590]-20171102-[bouton]

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 184