Deuxième vague de Covid-19 : à l’hôpital Bichat, on s’attend à voir la “foudre” tomber

Il y a vraiment deux extrêmes. Certains parlent de la foudre qui va tomber comme à Bichat.

Mais Bichat est l’hôpital du Pr Yazdanpana, celui-là même qui est au cœur de cette organisation de dramatisation et qui a mis en place seul cette dramatique étude « Discovery » qui a favorisé le Redemsivir inefficace pour tenter d’éliminer le traitement de Raoult.


Le Parisien publie un reportage dans le service de réanimation de l’hôpital Bichat, à Paris, « une référence dans la prise en charge des maladies infectieuses. […] Sur les 20 lits de ce service de réanimation aux murs fatigués, 16 étaient occupés par des patients atteints par le coronavirus lorsque nous y avons passé plusieurs heures ce vendredi 9 octobre. Quatre jours plus tôt, c’était 11 ».

Le journal souligne que « la dégradation de la situation sanitaire en France – plus de 16.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures dimanche puis 8505 ce lundi − se fait sentir sur le système de soin. Le nombre de personnes en réanimation (1539 ce lundi) est proche de celui du 21 mars, quelques jours après l’entrée en vigueur du confinement ».

« Dans les 15 prochains jours, «les soignants vont être mis à rude épreuve», a prévenu Jean Castex ce lundi […], avant l’annonce probable de nouvelles restrictions par le président Emmanuel Macron qui doit s’exprimer mercredi », continue le quotidien.

Le Pr Jean-François Timsit, chef du service de réanimation à Bichat, déclare ainsi : « L’étau se resserre, la foudre va bientôt nous tomber sur la figure ».

Le Parisien indique que le médecin « a déjà commencé à pousser les murs, en composant avec les lits disponibles dans l’unité de soins continus, qui prend en charge des malades un peu moins critiques. Il a aussi demandé des transferts vers des établissements moins «tendus» au sud de Paris, mais ces derniers aussi voient leur jauge se remplir. Désormais, le taux de positivité en Ile-de-France atteint 17%, 11,8% sur l’ensemble du territoire ».

Lire la suite : https://www.mediscoop.net/index.php?pageID=4b2abd950a1432ce0f535f858c7c5ae0&midn=13877&from=newsletter