Coronavirus. Les leçons d’une épidémie.

Commentaire. Nous avons déjà parlé de ce Coronavirus dont on fait tout un battage.

Mais il parle aussi d’autres choses.

Il met en échec pas mal des piliers de notre société et de notre vision du monde et de la maladie.

Il met en échec les principes de la mondialisation et l’économie de type chinoise et délocalisée.

Il met en échec nos idées de la contagiosité et du mode de protection. Toutes les mesures prises n’ont quasiment pas ralenties la progression de l’épidémie.

 

L’ARTICLE :

Coronavirus 2019-nCoV : les restrictions de voyage et les mesures de quarantaine sont-elles efficaces pour enrayer l’épidémie ?

Fabien Magnenou – France Télévisions – Mis à jour le 07/02/2020 | 07:32 – publié le 07/02/2020 | 07:02

La Chine a mis en place de nombreuses mesures pour tenter de ralentir la diffusion du coronavirus 2019-nCoV. Mais ces dispositifs sont critiqués pour leur efficacité limitée et leurs conséquences sur l’économie et les populations.

Coronavirus 2019-nCoV : les restrictions de voyage et les mesures de quarantaine sont-elles efficaces pour enrayer l’épidémie ?

Confrontée à l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV, la Chine a pris des mesures sanitaires d’une ampleur sans doute inédite dans l’histoire de l’humanité. Port du masque, mégapoles entières placées en quarantaine, restrictions sur les déplacements, fermeture partielle ou totale des frontières… La diffusion du virus modifie profondément la vie de centaines de millions de personnes. Dans la seule province du Hubei, quelque 50 millions d’habitants sont aujourd’hui affectés par le “cordon sanitaire” mis en place.

Lire la suite de l’article : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-2019-ncov-les-restrictions-de-voyage-et-les-mesures-de-quarantaine-sont-elles-efficaces-pour-enrayer-l-epidemie_3811945.html#xtor=EPR-51-[coronavirus-2019-ncov-les-restrictions-de-voyage-et-les-mesures-de-quarantaine-sont-elles-efficaces-pour-enrayer-l-epidemie_3811945]-20200207-[bouton]

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 283