Choléra : quand les homéopathes français prétendaient l’avoir vaincu

Commentaire. Alors que ce poursuit la véritable machination pour tenter de la détruire, alors que 70 à 80% des français la plébiscite, voilà encore des preuves de son action.

Dans les années 1830 la guerre fait rage entre l’homéopathie qui guérit bien le choléra et l’allopathie qui peine. Tous les coups sont bons pour discréditer l’homéopathie, jusqu’à leur refiler les patients presque moribonds dans une expérimentation.

Lisez l’histoire.

 

L’ARTICLE :

Quand les homéopathes français prétendaient avoir “vaincu le choléra” 

Egora – Par Aveline Marques le 25-05-2019

“J’ai guéri un malade devenu si vigoureux que sa femme en devint enceinte à 45 ans”, fanfaronne, en 1832, le chef de file des homéopathes français, Sébastien des Guidi. Pour les disciples de Hahnemann, le choléra est l’occasion de faire triompher leur méthode face à la médecine traditionnelle, démunie face à cette maladie qui inspire “une peur bleue” à la population. Alors que les épidémies s’enchaînent, les membres des deux camps s’affrontent à coups de statistiques dans la presse, s’accusant mutuellement de falsifications. Une expérience menée à l’Hôtel-Dieu de Marseille, en septembre 1855, en dit long sur cette ambiance électrique.

Lire la suite de l’article : https://www.egora.fr/actus-pro/histoire/47751-quand-les-homeopathes-francais-pretendaient-avoir-vaincu-le-cholera?nopaging=1

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 253