The "gluten monster"

Publié dans la lettre de Médecine du sens n° 9 L'information…

« Les ondes électromagnétiques en débat à l'Assemblée »

Le Figaro fait savoir que « les élus examinent ce jeudi une proposition de loi écologiste afin d'encadrer notre exposition aux ondes magnétiques, notamment par les antennes-relais. Leur nocivité sur la santé continue de faire débat », note le journal. Le quotidien évoque un « élément clef du texte, donner leur mot à dire aux élus locaux lors d'installation d'antennes relais dans leur localité », expliquant qu’« aujourd'hui, l'opérateur demande sa seule autorisation à l'Agence nationale des fréquences. Si le texte est adopté en l'état, les élus décideront en concertation avec l'agence de l'installation ou non de nouvelles antennes ».

Science décalée : le mariage qui dure, la garantie des os solides

Le mariage a décidément du bon. Il permet aux hommes de garder des os plus solides, mais à deux conditions : que celui-ci soit pérenne et qu’il ait lieu après 25 ans. Pour les femmes en revanche, les critères sont plus drastiques : il faut qu’il soit heureux. Commentaire de Olivier Soulier. Encore une étude qui vient témoigner du lien vécu psychique somatisation. Le mariage quand il est heureux protège la santé.

Combien coûte la grippe ?

La grippe saisonnière touche chaque année en France entre 2 et 15 % de la population. Dans la majorité des cas, l’infection est sans gravité, dure moins de 2 semaines et ne nécessite aucune intervention médicale. Parfois, les patients ont besoin d’un avis médical, ou d’un arrêt de travail, mais ne présentent pas de complication. Certains groupes à risque ont toutefois été identifiés, il s’agit notamment des enfants, des personnes âgées ou de celles qui sont atteintes d’une pathologie chronique.

« Les maladies chroniques, la nouvelle crise écologique »


Libération publie un long entretien avec le chimiste et toxicologue André Cicolella, cofondateur du Réseau environnement santé, qui « alerte sur la pandémie de cancers, diabètes, maladies respiratoires… Une crise sanitaire liée selon lui à la pollution et à notre mode de vie ». André Cicolella relève notamment qu’« il y a 50 ans, la majorité des décès dans le monde était causée par des maladies infectieuses. Aujourd’hui 2 décès sur 3 sont le fait de maladies chroniques.

Des liens complexes entre maltraitance et mort subite du nourrisson.

La mort subite inattendue du nourrisson (MSIN) a des étiologies diverses. Plus de la moitié des cas entrent dans le cadre du syndrome de mort subite (SMS) ou Sudden Infant Death Syndrome (SIDS) dont le diagnostic ne peut être accepté qu’après une autopsie complète, une enquête sur les lieux du décès et l’analyse des antécédents médicaux. Les certificats de décès peuvent encore comporter, dans 14 % des cas, la mention accident de suffocation ou de strangulation dans le lit, ce qui vient ajouter à la confusion. Enfin, environ 30 % des décès sont notés comme de cause non spécifique.

L’alcool protégerait de la SEP…

Il a été observé que les buveurs d’alcool (par rapport aux non-buveurs) avaient un risque moindre de présenter certaines maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde, l’hypothyroïdie auto-immune et le lupus systémique, avec un effet dose-dépendant. Pour la sclérose en plaques (SEP), les données actuelles sont moins probantes mais deux études cas-contrôles menées en Suède retrouvent le même type d’association inverse entre la consommation d’alcool et le risque de SEP.

Risque de suicide, aussi une question d’alimentation ?

Selon l’OMS, le taux de suicide dans le monde a augmenté de 60 % au cours des 45 dernières années, ce qui en fait la dixième cause de mort, et donc un enjeu important pour la santé publique. Bien qu’il existe des rapports établis entre l’alimentation et la dépression, et que celle-ci constitue le contexte majeur prédisposant au suicide, aucune recherche n’avait encore examiné l’association entre les habitudes alimentaires et le suicide.

Notre Ami le Dr André Gernez nous a quittés...

Notre Ami le Dr André Gernez nous a quittés mercredi 8 Janvier à 17h30, quelques jours avant son anniversaire. André Gernez est le père de la théorie des cellules souches. Il révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale, et de bien d’autres travaux époustouflants pour l’avenir de l’humanité.

Ce vaccin contre le cancer... qui ne sera pas commercialisé

Une stratégie originale de guérison du cancer mise en évidence au début du siècle a été purement et simplement... oubliée. Le journal Nature a récemment raconté une histoire extraordinaire*. On y voit à l'oeuvre le meilleur de la démarche scientifique : la capacité d'observation, l'intelligence de l'analyse et l'audace de l'expérimentation.

Des symptômes somatiques inexpliqués, une entité

Ayant collaboré au groupe de travail sur les troubles somatoformes du DSM-5 (Somatic Symptoms Disorders), et exerçant au département de psychiatrie de l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne), le Dr. Michael Sharpe propose une réflexion sur la place des « symptômes somatiques » chez les patients des psychiatres. Ces symptômes somatiques peuvent être classés, rappelle-t-il, en troubles « médicalement expliqués » et troubles « médicalement inexpliqués », les premiers passant pour « médicaux » (c’est-à-dire organiques), et les autres « psychiatriques », a priori sans caractère organique.

Voir la schizophrénie dans les yeux.

Il est possible, explique l’éditorialiste de The American Journal of Psychiatry, que notre approche future de la schizophrénie l’assimile « plutôt à une maladie systémique » (révélée d’abord par des troubles psychiques et du comportement) « qu’à une affection du cerveau en soi. » S’appuyant sur ce paradigme, l’auteur estime qu’on pourrait bien « en apprendre davantage sur la maladie à partir de ses comorbidités qu’en renforçant nos connaissances sur le fonctionnement cérébral.

Benzodiazépines : une overdose française

Il est certains records dont on se passerait. Telle notre consommation nationale de tranquillisants, somnifères et autres "pilules du bonheur" : nous sommes les champions européens de leur utilisation. Pour les hypnotiques (somnifères), nous sommes en deuxième position derrière la Suède. Pour les anxiolytiques (tranquillisants), nous sommes les deuxièmes derrière le Portugal. Pour les deux réunis, les premiers.

On sait pourquoi les chiens protègent contre l'asthme

Les jeunes enfants possédant un chien ont moins de risque de développer des allergies. Des travaux chez la souris montrent que la présence de cet animal modifie la flore intestinale et protège contre ces pathologies. Voilà une bonne raison d’offrir à vos petits un nouveau compagnon pour les fête de Noël…

Lyme Autisme et traitement antibiotique.

Maladie de Lyme, syndrome autistique et traitement antibiotique : une re ́flexion a` partir d’un cas.