« Autisme : j’accuse » de Hugo Horiot

Commentaire. Livre très intéressant où l’auteur parle des autistes comme des intelligences neuro divergentes ; divergentes face à la normalité ou le « normalisme » de notre société, « névrose de normalisation ».

En fait, il parle des autistes Asperger, dit de haut niveau, ou encore de types haut potentiels, dont apparemment il fait partie, comme votre rédacteur. Ces intelligences particulières que nous voyons se développer depuis quelques décennies.

Elles sont le phare de l’évolution de notre société, l’anti-normalité Google, Face de Bouc.

Elles sont aussi une réaction d’un organisme évolué face à un obstacle afin de le dépasser.

Enfermé dans une structure limitante, je développe d’autres dons et c’est excellent.

Mais attention ce livre est dangereux dans la confusion et les erreurs fondamentales qu’il contient.

1° un autiste Asperger ne s’apparente pas, mais absolument pas, à une intelligence artificielle. Ce serait se fourvoyer gravement. Pire, se prostituer. C’est exactement le contraire.

2° en dehors des autistes Asperger comme Steve Jobs, Steven Spielberg ou Rain Man, 

il y a les autistes par millions qui, eux, sont profondément handicapés dans leur capacité relationnelle. Leur cerveau est intoxiqué par tous les chimiques modernes. Ils ont, certes, tenté de dépasser ces entraves en développant des capacités autres, mais c’est une solution désespérée d’adaptation. Nous n’allons pas quand même vanter les mutilations parce qu’elles permettent de développer d’autres dons.

Nous n’allons pas valider l’intoxication parce que cela évoque les intelligences divergentes. Ce serait criminel et totalement inconscient. Pauvre de nous si nous faisions cela.

Je vous renvoie au DVD du congrès « Sortir de l’autisme » de janvier 2016.

http://editions.lessymboles.com/produit/dvd-congres-sortir-de-lautisme/

 

 

L’ARTICLE :

“L’autisme n’est pas une maladie ! “

Dans son livre “Autisme : j’accuse !”, Hugo Horiot pousse un coup de gueule contre la manière dont la France traite les autistes.

Hugo Horiot est devenu, en quelques années, le porte-parole de ses pairs autistes. La rage au coeur, il l’affirme : non, les personnes autistes ne sont pas déficientes. Elles sont selon lui, neurodivergentes. Par conséquent, elles ne doivent pas être exclues par une société normative qui se refuse à les entendre. Hugo Horiot milite pour une société inclusive qui prenne en compte ces intelligences atypiques dont le cerveau se rapprocherait le plus de celui de l’intelligence artificielle.

Lire la suite de l’article : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/l-autisme-n-est-pas-une-maladie_2681990.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20180401-[video5]

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 202