L’homéopathie attaquée au Canada

homéo

Commentaire. Comment ne pas voir cette campagne large qui touche toutes les médecines qui risquent de faire concurrence au marché juteux de Big Pharma ?

Au Canada une action collective est engagée contre Boiron et le remède Oscillococcinum pour publicité mensongère. Il lui est reproché de ne pas être efficace contre la grippe.

« Un éminent Professeur de l’université Mac Gill de Montréal et membre fondateur de l’Organisation pour la science et la société, M. Ariel Fenster, commente sur son blog, que cite le journal : « Même si l’on croit au principe de l’homéopathie, la grippe étant d’origine virale, des solutions diluées d’une bactérie n’ont pas de sens » », explique-t-il. »

Je trouve dramatique ce genre de propos, cela montre surtout la méconnaissance de la pratique de l’homéopathie et de ses modes d’action. C’est d’autant plus grave quand cela provient d’un professeur d’université. A t-il véritablement étudié et pratiqué l’homéopathie pendant suffisamment de temps pour être capable de l’évaluer ? Un violon quand on ne sait pas en jouer est une forme de crécelle qui vous fatigue les oreilles. Un bistouri sans expérience est un engin dangereux.

L’homéopathie n’est pas une médecine qui détruit la grippe, mais une médecine qui augmente les systèmes de défense.

Au 19 siècle quand l’homéopathie a pris une place importante aux Etats-Unis, les universitaires américains ont nommé un des leurs pour tenter d’étudier l’homéopathie dans le but de la discréditer. James Tyler Kent professeur d’anatomie, découvre l’homéopathie qui lui permet de sauver la vie de son épouse et devient un des plus grands homéopathes de tous les temps. Il explique bien sa vision : « Le microbe n’est pas la cause de la maladie. Nous ne devrions pas être emportés par ces rêves allopathiques inactifs et des imaginations vaines, mais nous devons corriger l’Élan vital ».

Lisez cet article sur le site de psychomédia.ca 

« Homéopathie : action collective contre Boiron autorisée par la Cour suprême du Canada. »

Psychomédia – Publié le 5 mai 2017

La Cour suprême du Canada vient de donner le feu vert à une action collective contre Boiron Canada dont les vertus alléguées du produit homéopathique antigrippal Oscillococcinum sont contestées par une Québécoise.

Lire la suite de l’article : http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-05-05/homeopathie-oscillococcinum-recours-collectif-boiron

 

« Plus les preuves de l’inefficacité de l’homéopathie s’accumulent, plus sa popularité semble croitre ».  Cela montre bien que malgré toutes les actions pour la discréditer, les personnes, individuellement, expérimentent l’homéopathie et s’en font une propre opinion.

Comme disait Coluche : « Il ne faut pas prendre les gens que pour des cons ».
Chaque personne qui a longtemps été confrontée à des maladies sans véritable résultat de la médecine allopathique et qui a un jour abordé l’homéopathie avec succès ne sera plus sensible aux propagandes de discréditation.

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 164