Le monde a t-il commencé avec le Big Bang ?

Commentaire. Pensez vous qu’un jour il n’y a pu rien eu avant ? Cela m’a toujours semblé difficile à concevoir.

Beaucoup d’éléments ces dernières années sont venus infirmer cette théorie du Big Bang, commencement de tout. Tout est calculé sur les règles de la relativité, pour définir comme un point de départ. Seulement voilà, on réalise de plus en plus que lorsqu’on se rapproche du commencement, ces règles ne sont plus valables. Comme un point d’horizon qui semble être le bout de la terre mais qui s’éloigne plus vous vous rapprochez. Pour ma part, je pense que le monde c’est comme les ondes de musique avec des ventres et des noeuds. Chaque noeud pourrait être assimilé à un Big Bang.

Voici encore un élément qui va dans le sens d’un monde infini. Un monde avec une succession de Big Bang.

« On pourrait croire qu’un univers infini, plat et en expansion, est destiné à le rester pour l’éternité et qu’il ne peut connaître qu’un seul Big Bang dans le cadre de la relativité générale d’Einstein. Mais Roger Penrose a montré que ce n’était pas forcément le cas, avec son modèle de cosmologie cyclique conforme (CCC). Celui-ci décrit un univers éternellement en expansion mais, paradoxalement, avec un nombre infini de Big Bang.

Roger Penrose pense que son modèle est peut-être testable en étudiant le fond d’ondes gravitationnelles résultant de toutes les sources de ces ondes dans le cosmos observable. Ce fond pourrait contenir les ondes émises par des particules de matière noire, dont l’existence découlerait de son modèle. Ces ondes n’ont pas été détectées pour le moment».

Regardez cette petite vidéo qui démontre bien ce qui se passe.

http://www.dailymotion.com/video/x3s74ng

Ces ondes gravitationnelles avaient été prédites par Einstein en 1916, mais jamais observées.

Bon d’accord c’est un peu compliqué, les amateurs d’astrophysique vont se régaler, pour les autres imaginez simplement que notre monde Big Bang devient caduque. Pour moi, je n’y ai jamais cru. Au soleil des plages cela ouvre d’autres perspectives.

 

L’ARTICLE :

Des preuves d’un avant Big Bang dans le rayonnement gravitationnel ?

Futura Sciences – Laurent Sacco – 

Roger Penrose, grand mathématicien et physicien, pense qu’il serait possible de trouver une nouvelle preuve de son modèle cosmologique. Des traces d’un avant Big Bang se trouveraient en effet dans le rayonnement gravitationnel. Futura a demandé l’avis de l’astrophysicien Olivier Minazzoli pour savoir ce qu’il fallait en penser.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • On pourrait croire qu’un univers infini, plat et en expansion est destiné à le rester pour l’éternité et qu’il ne peut connaître qu’un seul Big Bang dans le cadre de la relativité générale d’Einstein. Mais Roger Penrose a montré que ce n’était pas forcément le cas, avec son modèle de cosmologie cyclique conforme (CCC). Celui-ci décrit un univers éternellement en expansion mais, paradoxalement, avec un nombre infini de Big Bang.

Lire la suite de l’article : http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/cosmologie-preuves-avant-big-bang-rayonnement-gravitationnel-26213/

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 174