La folie de l’intelligence artificielle

Commentaire. Vous cherchiez un exemple de ce qu’est la folie ?

La voilà bien avec l’intelligence artificielle.

C’est pourtant elle, aujourd’hui, qui dirige le monde, qui a déclenché la crise boursière de 2008. 

Nous venons de connaitre le premier accident mortel par une voiture autonome.

Derrière tout cela il y a uniquement des intérêts de profit. : “Facebook est optimisé pour faire du profit, pas pour dire la vérité” et d’ajouter :

“Les algorithmes peuvent faire du mal, les algorithmes peuvent mentir” nous dit la mathématicienne américaine Cathy O’Neil ; cette ancienne d’Harvard travaillait dans le monde de la finance quand la crise financière de 2008 a éclaté.

Le problème c’est qu’aujourd’hui il y a une :

« Impossibilité à expliquer pourquoi ils ont donné tel résultat, donc l’impossibilité à auditer une décision algorithmique », nous dit le mathématicien Stéphane Mallat , actuel titulaire de la chaire en sciences des données du Collège de France,

En clair, un algorithme peut mentir, tuer, voler, ruiner le monde et la planète sans que personne ne comprenne comment il fonctionne et sans que personne ne soit responsable.

 

L’ARTICLE :

L’éthique en intelligence artificielle, un sujet à part entière

Sciences et Avenir – Par Arnaud Devillard le 30.03.2018 à 10h34

Derrière les discours enthousiastes et les perspectives de développement, les notions de contrôle, d‘éthique, de dérive et de biais algorithmique ont irrigué le sommet sur l’intelligence artificielle du 29 mars 2018, organisé en conclusion du rapport Villani.

“Il faudrait faire attention à ce que la France ne devienne pas une spécialiste de l’éthique en intelligence artificielle quand les Etats-Unis et la Chine font du business.” C’est en ces termes qu’Antoine Petit, devenu récemment président du CNRS après avoir dirigé l’Inria, a mis les pieds dans le plat après trois heures d’intervention et d’échanges lors du sommet AI For Humanity organisé jeudi 29 mars 2018 au Collège de France pour accompagner la remise du rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle. Juste avant de signaler que “AI For Humanity, c’est très bien, très marketing”.

Lire la suite de l’article : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/intelligence-artificielle/rapport-villani-l-ethique-en-intelligence-artificielle-un-sujet-a-part-entiere_122589

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 202