Esmond Bradley Martin, l’un des leaders de la lutte contre le braconnage a été assassiné au Kenya.

Commentaire. Alors que le nombre d’éléphants a baissé de 60% depuis 2009.

Les lanceurs d’alerte sont de plus en plus en danger dans le monde comme tous ceux qui défendent la liberté face à l’argent et au système financier.

On ne peut s’empêcher de faire un lien entre Mercedes qui se déculotte devant la Chine et ce défenseur de la nature assassiné.

Notre congrès prend des aspects de lanceur d’alerte.

 

L’ARTICLE :

L’un des leaders de la lutte contre le braconnage a été assassiné au Kenya

France Info

Esmond Bradley Martin a consacré sa vie à étudier le trafic de cornes et de défenses. En Chine, ses enquêtes ont notamment été décisives dans l’interdiction du trafic de cornes de rhinocéros en 1993 et d’ivoire en 2018.

Il était l’un des leaders de la lutte contre le braconnage. Esmond Bradley Martin, 75 ans, a été retrouvé mort poignardé dans sa maison de Nairobi le 4 février dernier. Géographe de formation, il a consacré sa vie à étudier le trafic de cornes et de défenses. « Personne ne le faisait à l’époque. (…) Il a vraiment éveillé les consciences face à ce qu’il se passait. » a déclaré son collègue depuis de nombreuses années, Dan Stiles.

Lire la suite de l’article : https://www.francetvinfo.fr/animaux/bien-etre-animal/lun-des-leaders-de-la-lutte-contre-le-braconnage-a-ete-assassine-au-kenya_2598646.html

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 195