Consommé avec modération, l’alcool limiterait les risques de démences et préviendrait la maladie d’alzheimer

Commentaire. « Le Pinard ça devrait être obligatoire » disait Coluche.

Et bien, il avait raison !

De petites quantités d’alcool aident à éliminer les toxines de la maladie D’Alzheimer, et nous protègent ainsi.

 

L’ARTICLE :

C’est ce que conclue l’étude de Maiken Nedergaard de l’Université de Rochester, publiée dans la revue Scientific Report et relatée dans le magazine Psychomedia.

Les chercheurs rapportent que l’alcool, consommé avec modération, aurait un effet detoxifiant et anti-inflammatoire, notamment sur les toxines liées à Alzheimer, contrairement à la consommation excessive d’alcool , qui , elle , aurait un effet inflammatoire et favoriserait les formes de démences.

Ici, les expériences menées sur des souris ont montré que de faibles doses d’alcool augmentaient la capacité du cerveau à éliminer les toxines par le système glymphatique, système de nettoyage du cerveau, tandis que des taux élevés contribuaient à l’inflammation du système cérébral, et à un déclin des capacités motrices et cognitives.

L’équipe de Nedergaard « a été la première à décrire ce processus [système glymphatique] cérébral unique de nettoyage du cerveau en 2012. Elle a montré comment le liquide céphalo-rachidien est pompé dans les tissus cérébraux et évacue les déchets, dont les protéines bêta-amyloïdes et tau qui sont associées à la maladie d’Alzheimer et à d’autres formes de démence. » nous dit psychomédia.

Le système glyphatique serait meilleur pendant notre sommeil ou après de l’exercice physique.

« Ces résultats s’ajoutent à d’autres qui suggèrent des bienfaits de faibles doses d’alcool. Plusieurs études ont associé de faibles niveaux de consommation à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires ainsi que d’un certain nombre de cancers», rapporte la chercheuse.

Ou comme disait Coluche « Le pinard, ça devrait être obligatoire » !

Par Cerise Fleurtys

Source : http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2018-02-03/alcool-bienfait-cerebral

 

Article paru dans la Lettre Médecine du Sens n° 195